Traiter la dépression à Nice et l’histoire de Jeanne

Qu’est ce que la dépression ?

“Avoir le moral dans les chaussettes ne veut pas dire être en dépression. Néanmoins, elle peut toucher tout à chacun.

La dépression est associée à des troubles, à des sentiments invalidants, qui empêchent parfois de vivre. Lorsque nous évoquons le mot dépression, certains signes doivent alerter et amener à consulter un professionnel car il ne s’agit pas d’un simple coup de cafard.

Vous recherchez un psychologue ou des séances de psychothérapie pour traiter votre dépression, prenez rendez-vous dans mon cabinet à Nice.

Faisons la différence entre un épisode dépressif et le trouble dépressif. Un épisode, qu’il soit modéré ou majeur, est isolé alors que dans le trouble dépressif, il existe plusieurs épisodes. Ce qui signifie que la dépression s’installe et devient chronique. Elle engendre une très grande souffrance chez la personne.

La dépression peut se caractériser par une colère, une humeur triste voire noire. La personne n’est plus en contact avec ses émotions, elle ne ressent rien. Il existe aussi une perte d’intérêt majeure pour les activités quotidiennes. Si ces symptômes sont présents au moins deux semaines consécutives et en continue, alors on se situe dans le cadre de la dépression.

Nous notons également une perte ou une prise de poids ainsi que la présence d’insomnie ou d’hypersomnie (la personne se réfugie dans son sommeil mais n’est pas reposée). Souvent, nous pouvons observer un ralentissement moteur avec fatigue profonde et perte d’énergie.

La dépression peut entraîner un sentiment de dévalorisation et de culpabilité. L’estime de soi des personnes souffrant de dépression est très basse et elle est associée à des pensées négatives voire ruminantes sur soi comme “je suis nul(le)”, “je ne vaux rien”, “la vie ne vaut pas d’être vécue si c’est pour souffrir”…

La capacité à penser est abaissée et la concentration quasi impossible.

La dépression peut amener certaines personnes à avoir des pensées morbides  et à faire des tentatives de suicide. Selon l’OMS en 2018, le suicide est la deuxième cause de mortalité chez les 15/29 ans.

Les traitements médicamenteux les plus employés contre la dépression sont les antidépresseurs et dans certains cas en ajout des anxiolytiques. Des études montrent qu’un traitement médicamenteux associé à une psychothérapie est efficace en cas de dépression.

Traitement de la dépression à Nice et l’histoire de Jeanne

Jeanne vient me consulter car ça fait 3 mois qu’elle se sent triste et qu’elle n’a plus aucun goût pour rien. Elle mange beaucoup et a pris 5 kilos.

  • L’élaboration thérapeutique :

Après avoir “conseillé” à Jeanne de voir avec son médecin traitant pour prendre un éventuel traitement antidépresseur, je lui propose du coaching basé sur les thérapies comportementales et cognitives. Nous avons vu ensemble qu’il s’agissait d’un épisode dépressif.

En effet, Jeanne, détestant son travail, a trouvé un moyen “inconscient” pour ne plus s’y rendre sans culpabilité. Nous avons travaillé sur des fiches PAN (pensées automatiques négatives). Par exemple, dans le cas de Jeanne, l’émotion était la dépression, ses tendances à l’action étaient les suivantes : se soustraire aux activités et relations sociales, s’isoler.

L’émotion réelle était la tristesse sur le fait de ne plus aimer son travail. Sa tendance à l’action : après une période de réflexion et de séances de thérapie retrouver une vie sociale.

  • Ce que les séances lui ont apportées :

Jeanne a retrouvé son élan de vie et surtout à démissionner en retrouvant un nouveau job dans lequel elle se sent épanouie.