Comment apprendre à s’affirmer et l’histoire de Charles

L’affirmation de soi est à distinguer de l’estime de soi et de l’amour de soi. L’estime de soi c’est la valeur subjective accordée.

Est-ce que je pense valoir quelque chose?

L’amour de soi c’est comme un enfant qui dirait « bon je t’aimerais toujours quoiqu’il arrive. »

La considération que je m’accorde est-elle avec amour?

Avec respect et bienveillance?

L’action caractérise l’affirmation de soi. Quand j’agis, j’alimente mon affirmation de moi-même.

Déterminer vos peurs : comment apprendre à s’affirmer

Pour cela, il est important d’examiner les situations angoissantes et d’établir une liste.

Citons quelques exemples:

  • demander un renseignement à quelqu’un
  • demander à la boulangère ce gâteau là en bas
  • requérir un service à un ami
  • refuser une sortie
  • prendre la parole en public etc.

 

Observez le comportement de votre environnement: comment apprendre à s’affirmer

Comment les gens demandent ou refusent  quelque-chose. Les demandes sont-elles implicites ou directes et franches. Quel est e résultat obtenu? La personne a-t-elle obtenu ce qu’elle désirait ou a-t-elle déclenché un conflit, une tension? A-t-elle reçu un non?

 

L’entraînement est indispensable : comment apprendre à s’affirmer

Rédiger des demandes écrites pour prendre l’habitude. Vous serez plus armé à l’oral.

Une demande doit être simple et la plus claire possible.

 

Soyez attentif aux personnes affirmées

Prenez comme modèle une personne que vous connaissez qui est affirmée. Observez les conséquences de son comportement, ses émotions. Cette dernière vous permettra d’intégrer et de mettre en place de nouveaux comportements.

 

Prenez le temps de regarder vos attitudes

Quelles sont les conséquences de mon inhibition? Est-ce que j’obtiens ce que je désire? Quelles sont mes émotions?

Si je suis agressif, quelles en sont les conséquences? Quelles sont les conséquences si je suis manipulateur?

L’histoire de Charles

Charles a 27 ans, il est travailleur indépendant depuis 1 an. Il vient me consulter car il rencontre des difficultés à gérer son entreprise et il souhaiterait que je le coache. Nous avons ensemble défini une liste de toutes les choses qui effrayaient Charles. Nous avons mis en place des séances de coaching.

L’élaboration thérapeutique

Charles s’est rendu compte qu’il ne savait pas dire non et ne posait pas correctement le cadre dans son milieu professionnel.

Il a appris à faire la différence entre l’estime de lui-même et son affirmation de soi (cf en deca). Charles a analysé ses comportements et s’est rendu compte qu’il était souvent colérique. Nous avons travaillé sur les causes de sa colère.

Charles a toujours été considéré comme un enfant rebelle, il a toujours eu un caractère fort. Il a compris qu’il ne voulait pas être comme cela .Néanmoins, c’était la seule manière trouvée pour se faire entendre dans sa famille.

Charles avait du mal à récupérer les règlements de ses clients et il éprouvait de la culpabilité.

Ce que le coaching lui a apporté

Au bout de 10 séances, Charles a pu se mettre dans l’action et obtenir les règlements de ses clients. Il a appris à gérer sa colère et a réussi à obtenir des choses qu’il pensait ne jamais avoir.