L’estime de soi et l’histoire de Pierre.

 

L’estime de soi est savoir s’évaluer. Connaître ses limites, ses qualités, ses défauts, rebondir après un échec. L’estime de soi est construite sur l’amour de soi.

Le sujet s’accepte car il est digne d’amour. Une mère qui encourage son enfant chaque jour dans ce qu’il fait, réalise, qu’il lui explique ses échecs. Elle permet à l’adulte en devenir d’avoir une bonne estime de lui-même.

Et même si l’estime de soi n’empêche pas le doute en cas de difficultés, la douleur, la souffrance, elle protège néanmoins du désespoir.

En ayant un bonne estime de soi, le sujet résistera à l’adversité et se reconstruira plus aisément après un échec.

L’individu a faible estime de soi consacre son temps à observer les autres, pour faire comme eux. Il se calque en pensant que ce que  fait autrui est toujours mieux que ce que lui édifie.

L’estime de soi et l’histoire de Pierre 

Le sujet est souvent très sensible au jugement de l’autre et prend pour argent comptant les critiques entendues sans avoir les capacités de dire stop ou de s’évaluer en tant que belle personne.

Il peut être aussi dans le culte du perfectionnisme en ayant un Moi idéal important pour plaire, pour se faire aimer, estimer.

L’être à basse estime de soi est fragile, sensible aux messages de son environnement. Il éprouve des émotions de tristesse et de désarroi lorsqu’il subit une critique.

Autrement dit, l’estime de soi renvoie au jugement positif ou négatif que le sujet a de lui-même.

Un estime de soi faible peut entraîner des difficultés dans les relations avec les autres et également un mal être allant jusqu’à la dépression. Cela va venir toucher l’âme et le corps de l’être par des troubles du sommeil, un épuisement physique, des troubles alimentaires, un mal de dos…

Plus l’individu a une faible estime de lui-même et plus la dépression peut être sévère. Si le sujet rumine sans cesse des idées négatives voire noires, n’arrive pas à agir, ne s’aime pas. Il pense qu’il n’est pas capable de remonter la pente.

L’histoire de Pierre

Pierre a 18 ans, il est lycéen. Il vient me consulter car il ne supporte pas la moindre remarque de l’autre. Il se réfugie dans une spirale négative et tourne en rond dans ses pensées.

  • L’élaboration thérapeutique

Je propose à Pierre des séances de Programmation Neuro linguistique afin de travailler à la fois sur la sphère cognitive et à la fois sur la sphère émotionnelle.

  • Ce que les séances lui ont apportées

Une prise de conscience de sa faible estime de lui-même dans un premier temps puis dans un second temps une meilleure estime de lui-même.