La retraite est un profond changement pour les individus

La retraite est un profond changement : parlons du rythme 

Le rythme du retraité est différent de l’actif et sa vie change. Ses habitudes vont être autres.

Il y a des personnes qui préparent leur retraite en gardant une vie sociale. Il s’inscrivent, par exemple, dans des associations, et/ou voyagent en groupe .

D’autres se diront « je verrais bien » et se retrouvent à ne pas gérer cette absence de relations sociales, voire même à se retrouver isoler.

D’autres, ayant toujours été très occupés dans leur vie professionnelle, ressentiront des émotions désagréables comme de l’angoisse.

La retraite est un profond changement : parlons de la remise en question

Le changement peut créer un contexte d’insécurité lié à une perte de repères. L’adaptation entre une vie active professionnellement et un arrêt de la dite vie.

Ce changement oblige les personnes à se remettre en question, à s’interroger sur leur projet de vie. Evoquons les problématiques les plus répertoriées (liste non exhaustive) :

  • peur de l’ennui
  • de ne plus appartenir à un groupe
  • de vieillir
  • peur de mourir
  • perte d’identité
  • perte de repères
  • changement dans les habitudes
  • sentiment d’isolement
  • angoisse dans le corps
  • tristesse
  • dépression

La retraite est un profond changement : allez consulter un psychothérapeute

Consulter un psychothérapeute vous permet de verbaliser ce que vous ressentez. Mettre au dehors, dans un cadre neutre et bienveillant, ce que vous avez à dire. Réaliser et prendre conscience que vous pouvez dépasser cela avec un accompagnement thérapeutique.

Cet accompagnement va vous permettre de redonner du sens à votre vie, de définir un ou des nouveaux projets qui vont pleinement vous épanouir. Cela va vous permettre de comprendre vos émotions ainsi que votre angoisse. Vous allez vous sentir libéré(e) de ces dernières avec les outils thérapeutiques proposés comme l’hypnose, la sophrologie ou encore l’haptopsychothérapie.

Il est capital d’apprendre à prendre de la hauteur sur les situations afin de mieux les traverser.

De plus, si vous vivez avec quelqu’un, de nouveaux équilibres doivent être crées afin de respecter la gestion de l’espace et du temps de tout un chacun. C’est apprendre à trouver un compromis entre la liberté de chacun et le désir de partager ensemble. A contrario, si vous êtes seul(e), la solitude sera à apprivoiser sans tomber dans l’isolement le plus total.

La retraite est un profond changement : parlons de l’histoire de Catherine

Catherine a 65 ans et vient juste depuis 6 mois d’être retraitée. Elle me dit, de suite, éprouver une grande angoisse à l’idée de ne pas savoir comment occuper ses journées.

Catherine n’a pas préparé sa retraite et donc s’est retrouvée avec une rupture dans sa vie. Elle ne voulait pas y penser, elle se disait qu’elle avait le temps d’y réfléchir et le jour J est arrivé sans aucun projet derrière.

Catherine vit avec son mari depuis 30 ans et là c’est aussi la douche froide car le fait de se voir constamment ne lui convient pas non plus.

L’élaboration thérapeutique

J’ai accompagné Catherine en lui proposant des séances de sophrologie dans un premier temps afin d’apaiser son angoisse. Puis, par un travail analytique, nous avons pu déterminer l’étiologie de celle-ci. Nous avons défini ensemble un nouveau projet de vie sur lequel Catherine pouvait se stimuler en l’occurrence s’inscrire dans des cours de peinture. Et enfin, nous avons redéfini les modalités de son couple et son fonctionnement.

Ce que la sophrologie a apporté à Catherine

Au bout de 3 séances, Catherine a pu se libérer de son angoisse. Elle a donc stoppé les anxiolytiques que son médecin lui avait prescrit. Nous avons poursuivi nos séances afin de mettre en place ce qui avait été défini ensemble.